lady styling
fusion kiz

Ma vision du lady styling et de la fusion kiz

Le lady styling

Le lady styling, comme son nom l’indique est le style que la danseuse applique dans sa danse, en fonction de la musique, mais aussi de sa personnalité et de son parcours de danseuse qui influence ses mouvements.

Les cours ont lieu entre femmes, et permettent aux danseuses d’acquérir de la technique et des possibilités de mouvements (propres à la professeure) que chacune pourra adapter pour créer le style qui lui correspond.

La fusion kiz - musique

La fusion kiz, ou encore urban kiz, kizomba fusion… n’est finalement pas de la kizomba. Prenez par exemple un morceau de Beyoncé, Shatta Wale & Major Lazer – Already, ajoutez le rythme “kizomba” et vous obtenez une musique sur laquelle il devient possible de danser avec des pas issus de la kizomba.

Il s’agit donc de musiques remixées. 

La fusion kiz - danse

La fusion kiz, kizomba fusion, etc… trouvent leurs origines dans l’urban kiz, qui trouve elle-même ses origines dans la kizomba. Tout comme la bachata sensuelle est la forme qu’a pris la bachata en Europe, on pourra dire que l’urban kiz est la forme qu’a pris la kizomba en Europe, et plus précisément à Paris.

Les créateurs de l’Urban kiz sont Enah Lebon, Moun, et Curtis, trois parisiens.

Ce qui distingue cette danse est le guidage avec les deux mains, l’espace entre les danseurs qui est plus important qu’en kizomba, la base linéaire de la danse.

J’ajoute que la posture et les appuis sont différents, tout comme Fabrizio Do Zangado, professeur international de kizomba, l’exprime dans une interview.

On trouve dans cette danse, beaucoup plus de blocages, d’accélérations, de ‘steps’ (entendez par là des pas visuels et techniques). La danseuse s’exprime aussi plus avec ses bras qu’en kizomba.

Echange entre Moun et Eddy Vents : https://www.youtube.com/watch?v=mCgmvLELiTo